A quoi sert le détatouage ?

Le tatouage est devenu de plus en plus à la mode au cours des dernières décennies, en France, en Europe et dans le monde entier. Stars du cinéma, de la chanson, du rock, joueurs de foot, de tennis, mannequins… de très nombreuses célébrités et toutes sortes de personnes arborent ainsi fièrement un prénom, une date, des fleurs, un dragon, un dauphin, un papillon ou une tête de licorne, dans leur dos, sur leur poitrine, leur ventre, un bras, une fesse, dans la nuque ou aux chevilles. Sans parler du maquillage permanent qui attire bien entendu aussi de plus en plus d’adeptes. Mais, les couleurs finissent par passer avec les années, les traits se mettent à couler, ou bien tout simplement, on est lassé par ce motif, et il faut l’enlever.

Quelles sont les méthodes de détatouage existantes ?

Pendant longtemps, le détatouage était uniquement réalisé par des chirurgiens spécialisés ou par des dermatologues, dans le cadre d’un traitement de médecine esthétique. La technique médicale classique de dé-tatouage consiste à exposer les tissus à une lumière laser, ce qui provoque une dépigmentation de la peau. L’impulsion du laser picoseconde, par exemple, fragmente les molécules d’encre qui sont ensuite éliminées naturellement par l’organisme. Mais cette méthode médicale et chirurgicale présente de nombreux inconvénients. L’exposition au laser peut en effet provoque dans certains cas des complications, comme un blanchiment de la peau, des rougeurs, des démangeaisons, des brûlures ou même des infections, d’autant plus que la cicatrisation prendra toujours un certain temps. C’est un traitement de détatouage qui peut être relativement douloureux, et il faut compter un bon nombre de séances pour arriver à bout des dessins de grande taille, ce qui revient assez cher, même au laser Picosure. Fort heureusement, de nouveaux procédés de dé-tatouage plus modernes ont été mis au point récemment, qui consistent notamment à faire pénétrer une solution à base d’acide lactique dans l’épiderme. Cette substance physiologique, déjà présente dans le corps humain, va venir éliminer rapidement les pigments et toutes les encres. C’est un soin cosmétique efficace, non-invasif, qui permet d’effacer les encres de tatouage et aussi le maquillage permanent beaucoup plus vite, de manière définitive et sans souffrance.

Où peut-on se faire détatouer ?

A Paris, et dans les grandes villes de province comme Marseille, Bordeaux, Lille ou Lyon, on trouve de nombreuses cliniques et des centres médicaux spécialisés qui pratiquent le dé-tatouage par laser médical. Mais de nombreux centres esthétiques et d’épilation, ou bien des salons de beauté, répartis sur l’ensemble du territoire, peuvent maintenant aussi procéder à des traitements de détatouage sans laser, tout aussi performants et bien moins coûteux. Les alternatives au laser ou à la chirurgie esthétique sont idéales dans de nombreux cas, et une consultation auprès d’un établissement spécialisé vous permettra de déterminer immédiatement s’il vous est possible d’en profiter vous aussi. Substances, couleurs, nature des encres et laques éventuellement utilisées, densité et saturation, profondeur et surface, zone à traiter, ce sont des éléments qui doivent tous être pris en compte avant de choisir le traitement adéquat. Renseignez-vous auprès des professionnels de votre région ou de votre quartier lors d’une consultation pré-thérapeutique, et obtenez des réponses claires à toutes vos interrogations concernant la suppression de votre tatouage, ou alors pour effacer un tatouage des sourcils ou votre maquillage permanent.

Existe-t-il des formations au détatouage ?

Les formations dépigmentation et dé-tatouage sans laser sont accessibles à tous ceux qui veulent s’installer en tant qu’indépendant et ouvrir un centre de détatouage, ou bien faire évoluer leur activité dans un secteur à forte demande. Les cours et les enseignements de la formation détatouage sont généralement dispensés en une journée, et proposés à partir de quelques centaines d’euros + TVA. Vous y serez formé aux méthodes de tatouage et dé-tatouage, au processus de cicatrisation de la peau, ainsi qu’aux diverses mesures d’hygiène et à tous les protocoles à respecter. Ces cursus comprennent souvent des séances de travail sur modèles, et vous pouvez également vous renseigner si vous êtes intéressé par cette opportunité pour profiter d’une séance de dé-tatouage ou d’épilation définitive à moindre coût.